Roland Girard

Roland GIRARD s’est éteint le 12 mars 2020 à Parthenay. Dans cette ville, il avait exercé le métier d’instituteur et professeur. Il était né le 5 septembre 1924.


Il a marqué notre Comité Départemental au sein duquel il a toujours joué un rôle essentiel même dans les dernières années de sa vie : tant au niveau de sa création qu’à la dynamique du Comité qui persiste encore aujourd’hui. A la fin des années 1970 la randonnée pédestre n’en était qu’à ses débuts. N’existaient que le GR®36 et une randonnée dans la petite suisse au Beugnon. Des initiatives diverses commençaient à s’intéresser à cette activité « randonnée ». Avec Jean-Baptiste Couturier et Dominique Bonnet, Roland Girard a constitué une structure sur le plan départemental selon les directives du Comité National des Sentiers de Grande Randonnée et de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre : le CNSGR-FFRP avec une équipe solide d’animateurs crédibles aux yeux de la Préfecture et du Conseil Général : ainsi est né le Comité Départemental créé en 1981.


En 1986, alors qu’il était à la fois responsable de la création et de l’entretien des sentiers de randonnée et chargé de la formation au plan régional, ceci après avoir présidé le club de randonnées de Parthenay pendant 10 ans, il recevait des mains de Marc Pinaud vice président national la médaille de bronze de la Jeunesse et des Sports. En 2002, il recevait la médaille d’or lors de l’assemblée générale du Comité. Des distinctions bien méritées.


Il aimait transmettre et partager ses connaissances, ses passions, en toute simplicité, en toute humilité. Il a sensibilisé à tout ce qui s’offre au marcheur : l’étude de la géologie, de la géographie, du milieu naturel et humain, l’habitat, les monuments historiques. Il a rédigé maints descriptifs de sentiers de randonnée, de topo-guides, de documents pour la formation des randonneurs, pour le Comité. Il renseignait l’IGN dans la confection des cartes. Il connaissait tous les coins et recoins des itinéraires du département.


Il a toujours aimé la vie associative, les randonneurs. Il disait : « chacun apporte ses compétences » puis « L’amitié entre randonneurs est un vecteur essentiel du comité ».


Le 4 janvier 2020, comme chaque année au moment des vœux il avait souhaité au comité départemental de bien réussir l’année 2020. Au revoir Roland !

Retour